Praxis féministes transnationales

Les mouvements, dans le même temps qu’ils adressent et remettent en cause les conditions de vie, de travail, de devenir, ont la capacité de nous libérer des structures imposées, et des assignations et du partage des places et des rôles dans la société. L’espace d’un mouvement, leur ordre peut-être bouleversé, et d’autres formes d’être ensemble et une plus grande liberté découverte et expérimentée où peuvent s’inventer de nouvelles relations, et de nouvelles façons de les penser.

Pierres parlantes : Pour une architecture libératrice à la 16ème Biennale d'Architecture de Venise

Le projet « Pierres parlantes » explore les effets de la politique coloniale israélienne d’apartheid dans les villes d’Acres et d’Hébron, à partir des récits et des pratiques en lien avec la mémoire des lieux, les appartenances multiples, les expériences de l’exil et les aspirations au retour en Palestine, durant la « 16ème Exposition Internationale d’Architecture – Biennale de Venise 2018 : Espaces libres ».

Voix vives ou l'histoire orale du présent

Voix vives, ou l'histoire orale du présent est une journée de workshop et plateau radiophonique public autour de l'histoire des mouvements, à la croisée des itinéraires collectifs et personnels, des pratiques historiennes à la marge, des arts narratifs qui laissent place à la subjectivité, de ces histoires plurielles non historicisées qui ne suivent pas les logiques de l'histoire avec un grand H, et pour entendre dans leurs résonances ce qui émerge et parle le langage du présent.