Peuples sans États

Les Peuples sans État nés de la modernité politique et coloniale parlent des langues différentes de l’histoire, du social, de la vie commune et de la politique. L’injonction étatique-nationale, fondée sur l’unicité de l’État, de la nation, de l’histoire, de l’identité et de la langue où l’État organise à son bénéfice les rapports de production sociale, de classe, de genre, d’origine etc. a ainsi généré autant de frontières auxquelles ils ne peuvent être assignés.

Rêves

Le séminaire « Rêves (l’archive entre poétique, politique, et violence de l’histoire) », revient sur le passé à partir des aspirations présentes.
Il aborde les enjeux de l’archive à travers un cycle de rencontres et d’interventions transfrontalier, avec la réalisation d’une archive orale en ligne des propositions d’approches historiques, théoriques et poétiques, des échanges et discussions, et l’élaboration d’un corpus documentaire associé.